Elections Professionnelles 2018 - Votez DEFIS


Depuis toujours, DEFIS pratique un syndicalisme différent, loin des partis politiques et de leurs phrases formatées, un syndicalisme de proximité au centre des préoccupations des agents.

 

Au service exclusif des hospitaliers depuis 30 ans,

DEFIS est grâce à votre confiance et votre vote

le premier syndicat du CHUGA depuis 1999.

 

Lors des dernières élections de 2014, vous avez placé DEFIS pour la cinquième fois consécutive en tête des votes :

 

Ces résultats confirment notre présence majoritaire dans toutes les instances :

  •  Comité Technique d’Etablissement : 5 sièges sur 15.
  •  Comité d’Hygiène et de Sécurité Nord et Sud : 6 sièges sur 15.
  •  Commissions Administratives Paritaires Locales (CAPL) : 12 sièges sur 32.
  •  Commissions Administratives Paritaires Départementales (CAPD) : 16 sièges sur 39.
  •  Commission de Formation Continue : 3 sièges sur 10.
  •  Conseil de Surveillance : 1 siège sur 2.
  •  Conseil de la Vie Sociale en EPHAD : 1 siège sur 1.

Cette forte représentativité nous conforte dans notre capacité à vous défendre, non seulement dans ces instances (organisation, notation, avancement…) mais surtout au cœur même de vos services (conflit avec la hiérarchie, congés, temps partiels…).

Les prochaines années verront un bouleversement dans l’organisation du système de santé et par conséquent du CHUGA :

- la fusion entre le CHUGA et le Centre Hospitalier de Voiron et la remise à plat des accords locaux (temps de travail, RTT, CA…).

- le développement du GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) avec des mises à disposition d’ agents sur d’autres établissements.

- le développement de la privatisation de certaines fonctions que l’on constate déjà.

- un nouveau plan managérial au sein du CHUGA dont nous ne connaissons actuellement ni les contours ni le contenu…

- le plan Macron « Ma Santé 2022 » qui dans sa mesure 51 met en avant la négociation d’accords locaux, pour la qualité de vie au travail, la formation, la promotion professionnelle…

 

Toutes ces mesures visent à donner plus d’autonomie aux Etablissements, confortant notre vision du syndicalisme de proximité et de terrain.

 

 

Chez nous : 

  • Pas de directives imposées par un pouvoir central parisien !
  • Pas de secrétaire local ayant main mise sur les décisions, mais un bureau collectif (15 membres) prenant des décisions collégiales.
  • Pas de permanents fuyant le terrain.
  • Uniquement des militants, professionnels de santé au service du collectif.

 

La mesure 51 du plan Macron donne beaucoup plus de poids aux accords locaux, et pour DEFIS, chaque Établissement a ses spécificités (un CHU est différent d’un EHPAD…) chaque service est distinct (un service de soin est différent d’un service technique…) chaque corps de métier a ses particularités (un agent administratif est différent d’un soignant…) et chaque agent est différent...

 

 

C’est pourquoi, dans le respect de la réglementation

 et du collectif, nous continuerons à agir

 dans l’intérêt de chacun au CHUGA

 

VOTEZ DEFIS



Nos Patron(ne)s


- SORRENTINO Monique -

Directrice Générale

CHU Grenoble-Alpes

- BUZYN Agnès -

Ministre des Solidarités et

de la Santé

- DARMANIN Gérald -

Ministre de l'Action et

des Comptes publics